Dans notre volonté d’unifier à terme les deux back-office, nous avons refondu la fonctionnalité permettant d’interdire (« blacklister ») ou remplacer automatiquement des mots. Nous en avons profité pour étendre l’application à l’ensemble des zones du site.